La popularité des vélos électriques a connu une amélioration ces dernières années. Il faut dire qu’en plus d’être un moyen de transport économique, écologique et sportif, il offre à son utilisateur la possibilité d’éviter les transports en commun. Cependant, ces moyens de déplacement se vendent cher et peuvent donc coûter environ 200 euros ou plus. C’est notamment cette précision qui attire la convoitise des voleurs. Pour cela, souscrire à une assurance pour son vélo électrique peut donc s’avérer très utile. Toutefois, combien peut vous coûter une telle opération ? Décryptage !

Le coût d’une assurance vélo électrique

Le tarif assurance velo electrique varie d’un fournisseur à un autre, mais aussi en fonction du prix de l’engin. Pour un vélo électrique coûtant 1 500 euros par exemple, vous pouvez vous retrouver à 12 euros comme mensualité. En réalité, le coût de l’assurance des vélos électriques le moins onéreux est estimé à 50 euros par année tandis que celui du plus coûteux avoisine les 500 euros.

Si vous aviez eu à assurer un vélo classique, vous remarquerez alors que le coût d’assurance de ce dernier est plus avantageux que celui d’un vélo électrique. Ce constat s’explique simplement par le fait que la remise en état et le remplacement de cet engin sont onéreux. De ce fait, les compagnies d’assurances se doivent de se conformer à cette réalité, ce qui rend le prix d’assurance plus onéreux.

L’assurance vélo électrique est-elle obligatoire ?

Il existe principalement deux types de vélos électriques. Il s’agit du vélo à assistance électrique (VAE) et du vélo électrique.

Le vélo à assistance électrique

Le vélo à assistance électrique plus communément appelé VAE en France est une bécane qui en plus des pédales possède un moteur auxiliaire. Toutefois, ce dernier se coupe automatiquement lorsque la vitesse de déplacement de l’engin atteint les 25 km/h ou lorsque le cycliste cesse de pédaler. Les VAE peuvent être assurés, mais ce n’est en aucun cas une obligation de la part du propriétaire. Il faut aussi noter que l’État encourageant l’achat et l’utilisation de ces engins n’hésite pas à accorder des aides financières aux personnes voulant s’en procurer et l’assurer.

Le vélo électrique

Le vélo électrique est exactement comme celui à assistance électrique à la différence que sa vitesse à lui peut dépasser les 25 km/h et atteindre 45 km/h. De plus, le moteur dont il se voit doter est conçu pour fonctionner, que le cycliste le pédale ou non. Ce type de vélo électrique est assimilable à un véhicule terrestre à moteur. Il doit donc obligatoirement être assuré et immatriculé. Un permis ‘’AM’’ est également exigé pour en devenir le pilote.

Comment choisir votre fournisseur d’assurance ?

Pour choisir un fournisseur d’assurance convenable pour votre engin, il existe certaines règles à suivre. Vous devez :

  • aller au-delà de la cotisation annuelle ou mensuelle que vous réclame le fournisseur
  • vérifier et analyser avec attention les types de vols, dommages et accidents couverts par le contrat
  • les conditions à respecter pour bénéficier de l’assurance, etc.

Cependant, sachez qu’il existe certaines entreprises qui proposent un prix d’assurance bas, parce qu’elles ne couvrent pas tous les cas de sinistre. Lorsque vous signez un contrat avec de telles sociétés, vous vous retrouverez souvent en difficulté lorsque vous ferez face à une situation.

Show Full Content
Back
Close
Article suivant
Close

Comment récupérer son permis de conduire ?

Close