La culotte menstruelle représente avant tout une protection périodique écologique et économique puisqu’elle est réutilisable. Toutefois, pour qu’elle présente une véritable durabilité, il est important d’en prendre soin, et ce, en adoptant les bonnes manières. Vous l’aurez remarqué, son lavage s’avère fondamental. Quelle lessive employer pour votre culotte de menstrues ? Quelles sont les différentes étapes du lavage des culottes de règles ? Découvrez.

Faire un prélavage

De prime abord, vous devez prélaver votre culotte de règles avant de l’utiliser. Bien qu’elle soit un produit neuf, cette dernière a sûrement été touchée avant de venir à vous. Certes, le prélavage est destiné pour les protections périodiques réutilisables, mais il vaut pour toute pièce de lingerie et tout vêtement récemment acquis.

En effet, cette première étape est plus indispensable pour les culottes menstruelles puisqu’elle active leur ordre d’absorption. Comment devez-vous procéder ? Pendant trois heures, trempez votre culotte dans l’eau tiède. Évitez à tout prix l’eau bouillante puisqu’elle peut cuire le sang et laisser de laides taches dans votre culotte.

Effectuer le lavage

Il est temps de passer à la deuxième étape ou de laver votre culotte menstruelle. Pour y parvenir, deux moyens s’offrent à vous : le lavage en machine ou celui manuel. Ainsi, pour le lavage à la main, équipez-vous d’un savon détachant spécialement conçu pour les culottes menstruelles. Après l’avoir imbibée d’eau tiède, avec le savon produisez de délicat frottement sur la partie absorbante. Également, vous devez frotter votre culotte sur elle-même toujours avec tendresse pour éviter d’abîmer les tissus. Ensuite, rincez-la abondamment (toujours avec de l’eau tiède).

En ce qui concerne le lavage en machine, vous pouvez mettre vos culottes menstruelles dans un filet pour préserver les fibres telles que : le tulle, la dentelle, le coton biologique. Adoptez une lessive de qualité et non grasse. N’ajoutez pas d’adoucissant et de détachant industriel. Pour terminer, mettez en marche votre machine tout en ne dépassant pas 30 degrés.

Procéder au séchage

C’est le moment de la vieille et bonne méthode de séchage à l’air libre. Il est souvent embêtant d’attendre le séchage définitif des culottes menstruelles puisqu’on désire les réutiliser tout de suite. Néanmoins, il est fondamental de s’opposer au sèche-linge ou autre source directe qui génère de la chaleur.

Ainsi, pour un séchage rapide, plutôt qu’une serviette posée sur un quelconque support, adoptez un étendoir. Veuillez mettre la zone absorbante de votre culotte à plat sur l’étendoir et ne la pliez pas. Votre point de séchage doit distancer de quelques centimètres votre cheminée ou votre chauffage.

Les lessives idéales pour votre culotte menstruelle

Généralement, les lessives usinées de savon de Marseille ou de savon noir contiennent une grande quantité de glycérine, un agent gras, qui, à force d’usage entraîne un blocage des pores de fibres. Ceci rend la culotte moins absorbante. Ainsi, les fuites ne tarderont pas à survenir. C’est pourquoi, l’utilisation d’une lessive grasse n’est pas très recommandée.

De ce fait, veuillez bien regarder les produits que contient votre lessive et d’en adopter la plus naturelle et peu grasse. Si vous le souhaitez, vous pourrez opter pour une lessive à lierre, les lessives à la cendre, les noix de lavage ou la lessive à la saponaire.

Show Full Content
Back
Close
Article suivant
Close

Bloqueur de glucides : devenez ami avec la nourriture !

Close